LE VILLAGE DE GENSAC 

Dans le Tarn-et-Garonne 

Mairie 

Le bourg 

82120 Gensac 

Ouvert le mardi de 14h à 18h 

05 63 94 06 47 

Accueil / Vie municipale / Travaux 

Mercredi 21 juin 2017 

La construction du préau est finie... voici la troisième vidéo. 

Mardi 22 mars 2017 

La construction du préau est bien avancée... voici la deuxième vidéo. 

Lundi 20 mars 2017 

Diaporama sur l'évolution des travaux du futur Préau. Photos prises entre le 02 février 2017 et le 21 juin 2017. 

Mercredi 30 novembre 2016 

Enfin, la construction du nouveau préau scolaire vient de commencer. La pelleteuse, toute neuve, de l'entreprise SEBILE de Lavit, est arrivée à pied d'œuvre et commence les travaux de terrassement. C'est le début de plusieurs étapes que je vais essayer de vous faire partager soit en photos, soit en vidéos. 

Juillet 2016 

Notre village s'embellit tous les ans. Cette année en ce mois de juillet 2016, ce sont les lampadaires qui vont se refaire une beauté. Faut dire que les pauvres en avaient bien besoin comme vous allez le constater sur les photos. Notre peintre : Jean-Luc Sire 64 rue de la république 82120 Lavit - 06 44 83 41 24 ou au 09 80 94 42 57 (heure des repas) 

Septembre 2014 

Soucieuse du bien-être de nos élèves, notre commune a transformé l'ancienne salle de classe en un magnifique réfectoire où les enfants peuvent dorénavant se restaurer. Les travaux ont commencé début septembre 2014 et se sont terminés le 17 novembre 2014 dans la matinée, date où les élèves ont pris leur premier repas. Un grand merci à Gaëlle (notre architecte) pour ses compétences et à sa rapidité ainsi qu'à tous les artisans et ouvriers qui y ont travaillé. 

Juin 2009 

Notre ancienne école commençait à se faire un peu juste pour accueillir nos élèves du RPI Gensac, Coutures, Esparsac et, à la demande du professeur des écoles, la municipalité décida de faire de l'ancien préau la nouvelle école.  

Avril 2009 

Réfection de la charpente et de la couverture de l'église (avril 2009) 

Juin 2008 

Les sols argileux subissent un assèchement qui se traduit par un tassement, comme l'argile ne récupère qu'un pourcentage de l'eau ainsi perdue, le sol ne reprend jamais son volume initial et l'église sous son propre poids s'affaisse graduellement. Au fil du temps, les murs de l'église se sont lézardés et pour empêcher que notre église s'effondre, quatorze trous vont être réalisés sous et entre chaque piliers. Puis ces trous seront remplis de béton.