LE VILLAGE DE GENSAC 

Dans le Tarn-et-Garonne 

Mairie 

Le bourg 

82120 Gensac 

Ouvert le mardi de 14h à 18h 

05 63 94 06 47 

Découvrir 

Les gîtes 

Bâtir 

Accueil / Vie communale / L'agriculture 

A propos 

Gensac est une petite commune de lomagne d'une superficie de 1159 ha où bien sûr l'ail blanc est roi. On y trouve également dans une forte proportion le tournesol et le maïs. Le soja, le blé sont aussi cultivés. Depuis quelques années la noisette est à l'honneur sans oublier le melon. La gariguette, délicieuse variété de fraises, arrive à maturité vers le mois de mai chez un de nos agriculteurs. Le maïs semence tient aussi une part importante. La châtaigne, la noix, le kiwi trouvent aussi une petite place sur notre sol gensacais. 

Les melons 

La culture du melon commence par la préparation de la terre et la mise en place du plastique. Chaque rouleau mesure 1500 m environ. Le plastique à pour but de garder la terre plus humide et plus chaude pour favoriser la croissance du plant. Début du reportage le 12 avril 2006. Vous verrez dans le diaporama toutes les étapes. De la mise en place du plastique en passant par la plantation, l'arrosage, le ramassage et pour finir, le tri, le calibrage et le conditionnement dans les établissements Mourgues à Moissac. 

Les noisettes 

Le noisetier est aussi appelé coudrier. Coudrier vient du Grec " Corus" qui veut dire casque en raison de la cupule qui coiffe le fruit. Les Turcs furent les premiers à les cultiver. Il fleurit vers février en donnant des chatons mâles jaunes. C'est un arbuste touffu de 2 à 4 m à bois souple, multigaule (composé de plusieurs troncs fins), écorce marron, feuillage caduc, feuille cordiforme dentée avec un sommet en pointe. Le mot noisetier apparaitra au début du XVIe siècle. Les noisettes se récoltent vers septembre-octobre. On le rencontre en lisière des bois, dans les taillis et les haies, il est cultivé en Europe (surtout Espagne, Italie, Portugal, Grèce, France). L'auto-fécondation du noisetier est difficile, il est recommandé de mélanger des noisetiers ayant des dates de fleuraison qui se chevauchent pour avoir des noisettes. Les branches souples du coudrier servent aux sourciers pour repérer les cours d'eau souterrains. La Bactériose produit des dégats sur les rameaux. La Gléosporiose entraine le dessèchement des bourgeons. Le Phytopte du noisetier détruit les bourgeons. Le Balanin des noisettes, au printemps l'insecte perce les jeunes noisettes vertes et y pond ses oeufs, le ver se developpe en se nourrissant de la chair de la noisette qui tombe avant maturité. 

Les fraises 

La fraise appartient à la famille des rosacées comme le rosier, l’aubépine et la majorité des arbres fruitiers d’Europe (cerisier, pommier, prunier, poirier, pècher…). Son nom botanique “fragoria vesca” résume à lui tout seul ce fruit gourmand puisque fragans signifie “odorant” et “vesca” comestible. Robe pourpre et brillante, colerette végétale pour le look, parfum délicat, chair tendre, tantôt sucrée, tantôt acidulée, c’est un fruit qui représente la gourmandise. Grosse, ronde, charnue, allongée… il y en a pour tous les goûts, car il existe de nombreuses variétés. Les feuilles du fraisier vont toujours par trois, longuement pétiolées et divisées en 3 folioles dentées et recouvertes sur la face inférieure d’un duvet soyeux. Les akènes sont les petits pépins durs qui croquent sous la dent. 

Les tomates 

La tomate est une plante annuelle de la famille des Solanacées, originaire d'Amérique du Sud (Pérou). Le terme désigne aussi ce fruit charnu, qui est l'un des légumes les plus importants dans l'alimentation humaine et qui se consomme frais ou transformé. C'est l'ingrédient de cuisine le plus consommé dans le monde après la pomme de terre. Elle est cultivée sous presque toutes les latitudes, sur une superficie d'environ 3 millions d'hectares, ce qui représente près du tiers des surfaces mondiales consacrées aux légumes. Longtemps appelée "pomme d'amour" ou "pomme d'or", son nom de « tomate » n'a été accepté par l'Académie française qu'en 1835. Il a été emprunté au nahuatl (langue de la famille uto-aztèque) tomatl. Nom scientifique : Solanum lycopersicum L., famille des Solanacées. La tomate a aussi été appelée Lycopersicon esculentum. Cependant, des études récentes en génomique classent la tomate dans le genre Solanum, le même que la pomme de terre. La tomate compte plusieurs variétés. 

L'ail 

 Nom scientifique : Allium sativum, de la famille des Alliacées, l'ail est originaire d'Asie centrale. Il est utilisé depuis 5000 ans. On a retrouvé des gousses d'ail en argile datant de 3750 ans avant J-C. Il était largement cultivé en Égypte. Une tête d'ail se compose de plusieurs caïeux ou gousses d'ail. Les Grecs et les Romains lui prêtaient un pouvoir fortifiant et le donnaient à manger à leurs soldats en campagne. L'ail renferme des vitamines A, B1, B2 et C, divers antibiotiques naturels, des agents anticoagulants ainsi qu'anticholestérols. Il détruit des bactéries intestinales pathogènes sans détruire pour autant la flore. Il possède des vertus incroyables en phytothérapie. En effet l'ail contient du sulfure d’allyle qui est une essence volatile renfermant l’allycine. Cette substance possède des effets bactéricides et serait l’un des meilleurs antibiotiques naturels. De plus, on retrouve dans cet ingrédient de la silice, du soufre et de l’iode qui sont d'excellents désinfectants surtout au niveau pulmonaire. Par ses propriétés curatives l'ail : dissout les cristaux d’acide urique, stimule le cœur, facilite la circulation, épure le sang, équilibre la pression artérielle, encourage la sécrétion de suc gastrique lui donnant donc des propriétés digestives (facilitant la digestion) à condition de bien le mâcher. Autres utilisations : Il neutralise le venin des insectes, il constitue une bonne colle, et permet de creuser le verre. L'ail est aussi très efficace pour lutter contre la « cloque » des fruitiers à noyaux (pêchers, nectarinier), on le plante au printemps au pied des arbres qui resteront sains ! ( Source wikipedia).